English Don maintenant

Stan Cassidy

Stan Cassidy, 1912-1993, était un homme d’affaires néo-brunswickois, un ingénieur et un visionnaire en matière de soins de santé. La fondation Stan Cassidy et le Centre de réadaptation Stan Cassidy rendent hommage à sa mémoire et œuvrent à la réalisation de sa vision.

Cliquez ici pour voir des vidéos provenant des archives de la CBC sur l’histoire de Stan Cassidy. 

Cliquez ici pour en apprendre davantage sur Stan Cassidy selon la perception de son fils Brain Cassidy.

Stanley Bernard Cassidy est né et a grandi sur une propriété familiale rurale située à environ 30 milles (48 kilomètres) de Saint John, au Nouveau-Brunswick. Une fois adulte, Stan s’installe à Fredericton et devient un homme d’affaires prospère comme entrepreneur en électricité. Il était également un pilote passionné et accompli et il s'était donné pour tâche de contribuer à sa communauté.

Dans les années 1950 – une époque où la célébration des différences et même la tolérance à l’égard des anomalies étaient jusqu’alors inconnues – Stan était en ardent défenseur de l’intégration des personnes à besoins spéciaux. 

En 1950, la poliomyélite était la maladie qui suscitait le plus de craintes en Amérique du Nord. Partout sur le continent, l’épidémie annuelle imprévisible, et inévitable à l’époque, de cette maladie du système nerveux et de la moelle épinière faisait de nombreux cas de mortalités et de paralysies, dont beaucoup étaient des enfants. 

Tant l’épidémie de poliomyélite de 1941 que celle de 1952 ont été particulièrement virulentes au  Nouveau-Brunswick. Le nombre de survivants de la poliomyélite augmentant sans cesse, il devint évident que le Nouveau-Brunswick, comme bien d’autres provinces à cette époque, ne possédait aucun établissement où traiter ce genre de problèmes de soins de santé complexes. L’épidémie de 1941 a contraint le gouvernement provincial à mettre sur pied une clinique de poliomyélite à l’ancien Victoria Hospital de Fredericton; et, au cours de la campagne électorale de 1952, l’état de cette vieille clinique devint un enjeu puissant de la campagne. 

La réaction sociale aux épidémies de poliomyélite est à l’origine de la mise en œuvre d’importantes réformes sociales au nombre desquelles on compte la thérapie moderne de réadaptation, le changement d’attitude à l’égard des personnes ayant des besoins spéciaux et le financement médical par les acteurs du développement local. Stan Cassidy était à l’avant-garde de toutes ces réformes.

C’est au cours d’un voyage au Mexique au début des années 1950 que lui vient l’idée de mettre sur pied un établissement de réadaptation à l’intention des personnes ayant des besoins physiques spéciaux. Le Forest Hill Rehabilitation Centre a ouvert ses portes à Fredericton en 1957 et Stan Cassidy en fut le maître d'œuvre. Pendant 36 ans, il a participé indéfectiblement à tout ce qui touchait le Centre – en prenant des mesures pour lui procurer de l’équipement spécialisé de pointe et pour encourager la recherche avancée en partenariat avec le Institute of Biomedical Engineering de l'Université du Nouveau-Brunswick.

Stan avait comme objectif premier d'aider les personnes ayant des besoins physiques spéciaux à améliorer leur qualité de vie et à contribuer à la société. Il savait que pour atteindre ces objectifs il devait modifier les attitudes des autres. À cette fin, Stan ouvre quelques stations-service dont il est le propriétaire et où des personnes ayant des besoins spéciaux peuvent travailler – ceci faisant partie intégrante de leur processus de réadaptation tout en étant une démonstration publique de leurs capacités.

Stan persuada la Compagnie Pétrolière Impériale ltée de collaborer avec lui à titre d’investisseur dans ces stations-service, lesquelles finirent par se multiplier au Nouveau-Brunswick et au Québec. Stan faisait fréquemment et largement la promotion de ses six Rehab Showcases (c’est ainsi qu’étaient nommées ces stations-service) partout dans le milieu des affaires canadien, les présentant comme l’hommage d’un homme d’affaires à la valeur financière et à la viabilité des personnes ayant des besoins spéciaux.

En vue de la réalisation du Forest Hill Rehabilitation Centre et des Rehab Showcases, Stan était à l’avant-garde du financement médical par les acteurs du développement local. Il a recueilli des centaines de milliers de dollars pour la médecine de réadaptation grâce à ses approches novatrices en matière de partenariat, à sa conviction que les gens ont besoin d’un coup de main et non de charité, à sa passion contagieuse et à son engagement financier personnel pour les causes en lesquelles il croyait.

En 1984, le gouvernement du Canada décerne à Stan Cassidy le Prix Thérèse-Casgrain du bénévolat. Ce prix est attribué à titre de reconnaissance à des personnes qui ont contribué de manière considérable à l'avancement d'une cause sociale et au mieux-être de leurs concitoyens et concitoyennes à travers le Canada. En 1987, Stan reçoit l’Ordre du Canada.

À la mort de Stan Cassidy en 1993, le Forest Hill Rehabilitation Centre était surpeuplé.  Avant son décès, Stan se préparait à lancer une campagne de financement pour la construction d’un nouveau centre. Les personnes qui soutenaient les causes de Stan se sont alors ralliées et, en 2006, l’établissement actuel de 28 millions de dollars et de 60 000 pieds carrés ouvrait ses portes. En 1994, le Forest Hill Rehabilitation Centre est rebaptisé Centre de réadaptation Stan Cassidy afin de rendre hommage à sa mémoire.

____________________________


On dit souvent que la valeur d'une société se mesure à la façon dont elle traite ses citoyens les plus vulnérables. Tout au long de sa vie, Stan Cassidy a bousculé le statu quo et a encouragé les services de soins de santé à être le plus humain possible. Il a recueilli de l’argent et mobilisé l’appui de la communauté afin d’aider des gens à se rétablir, à surmonter des obstacles et à s’adapter à de nouvelles situations. 

Sa vision nous inspire encore aujourd’hui.

Stan Cassidy, vers 1980, au Forest Hill Rehabilitation Centre.

Trois générations de Cassidy devant une plaque relatant la contribution de Stan aux soins de santé dans les Maritimes; de gauche à droite : Brian Cassidy, Elsie Cassidy et Brian Cassidy, fils.

Stan Cassidy, l’un des plus importants artisans de la réforme des soins de santé au Canada, était un ingénieur et un pilote accompli.

Après l’investissement du capital de démarrage, chaque station-service était concédée à une personne ayant des besoins physiques spéciaux de la région qui gérait le « Rehab Showcase » à titre de concessionnaire de la station-service. Tous, le concessionnaire, les employés à besoins spéciaux et les deux investisseurs, faisaient de l’argent avec les stations-service et en bénéficiaient également d’autres façons.